top of page

Le streaming a-t-il désaccordé nos oreilles?

Dans un monde où l'accessibilité règne, la qualité sonore paye le prix fort. Découvrez comment vous pouvez réclamer la riche expérience auditive qui vous a été dérobée par la révolution du streaming. Mettez le cap sur une écoute de qualité, c'est le moment de retrouver le véritable son à l’occasion de la fête de la musique.
Image correspondante à l'article paru sur anprent.art et écrit par Berwin Sydney

Nous vivons à l'ère du streaming où le répertoire de la musique mondiale n'est qu'à un simple clic. Si cette révolution a démocratisé l'accès à la musique, elle a toutefois donné naissance à une problématique subtile : la dégradation de la qualité sonore. Dans un monde de musique numérique, la bande passante restreinte d'Internet force les plateformes de streaming à compresser leurs fichiers audio. Cette nécessité de naviguer entre quantité et accessibilité relègue souvent la qualité sonore au rang de victime silencieuse. En cette journée de célébration de la musique, j'aborde cette réalité qui affecte tout mélomane averti : l'expérience auditive restreinte imposée par le régime du streaming.


Comprendre le streaming

Le streaming, ou diffusion en continu, est une technologie née au début des années 1990. Elle offre la possibilité de lire un fichier audio ou vidéo en temps réel sans avoir à le télécharger au préalable. Son essor véritable a commencé avec l'avènement d'Internet haut débit et la démocratisation des smartphones.


Cette technologie a révolutionné notre manière d'interagir avec la musique. Les plateformes de streaming, telles que Spotify, Apple Music et Amazon Music, sont désormais le mode de consommation préféré pour de nombreux amateurs de musique. Cependant, cette facilité d'accès ne vient pas sans coût. Pour faciliter la diffusion de fichiers audio, les services de streaming doivent compresser ces derniers, ce qui se traduit par une réduction notable de la qualité sonore. Les nuances subtiles, la dynamique et la richesse du spectre sonore qui caractérisent un enregistrement de haute qualité sont souvent sacrifiées lors du processus de compression.


Ainsi, alors que nous profitons de la facilité et de la variété offertes par le streaming, nous devons aussi reconnaître les compromis que cette technologie impose. Pour les mélomanes à la recherche de la meilleure expérience auditive possible, le streaming peut se révéler insatisfaisant et même frustrant malgré ses avantages apparents.


La qualité sonore à l'ère du streaming

Il existe aujourd’hui une ironie difficile à ignorer. Nous vivons à une époque où les progrès technologiques dans le domaine de l'enregistrement et de la production musicale ont permis d'atteindre des niveaux de précision sonore inédits. Pourtant, la finalité de ce travail méticuleux est souvent un fichier audio compressé, destiné à être diffusé sur une plateforme de streaming.


Pour comprendre l'impact de la compression sur la qualité sonore, faisons une comparaison chiffrée. Un CD audio standard offre une qualité sonore définie par un taux d'échantillonnage (sample rate) de 44,1 kHz et une profondeur de bit (bit depth) de 16 bits, offrant une gamme dynamique de 96 décibels. Par contraste, un flux de qualité supérieure sur Spotify, l'un des leaders du marché, n'est codé qu'à un débit de 320 kbps. En termes plus simples, les détails sonores et les nuances qui font la richesse d'un enregistrement musical de qualité sont perdus lors du processus de compression. La musique diffusée en streaming tend à avoir une sonorité plus plate et moins dynamique que celle que vous entendriez sur un CD ou un vinyle.


Ce dilemme a des implications importantes non seulement pour l'auditeur, mais aussi pour les créateurs de musique. Certains producteurs et ingénieurs du son sont obligés d'adapter leur processus de mixage et de mastering pour optimiser la musique pour le streaming. Cela signifie qu'ils peuvent viser un "volume sonore" plus élevé pour compenser la compression, souvent au détriment de la dynamique et de la clarté du son. Ces ajustements, bien qu'ils puissent sembler nécessaires dans le contexte actuel de l'industrie de la musique, risquent de compromettre l'expérience auditive de l'auditeur. Pour les puristes de la musique, le streaming peut sembler être un pas en arrière par rapport à l'expérience d'écoute que procurait autrefois le vinyle ou même le CD.


Streaming : la course à la qualité

Face à ces défis liés à la qualité sonore, certaines plateformes de streaming ont pris des initiatives pour améliorer l'expérience auditive de leurs utilisateurs. L'objectif est de fournir un son aussi proche que possible de l'enregistrement original. Ces plateformes proposent généralement des services d'abonnement plus coûteux, offrant une qualité audio supérieure parfois appelée "lossless" (sans perte).


C'est le cas d'Apple Music, qui a annoncé en 2021 qu'elle proposerait de la musique en qualité CD (16 bits à 44,1 kHz) et même en qualité Hi-Resolution "lossless" (jusqu'à 24 bits à 192 kHz) pour certains titres. Cela permet d'obtenir un son plus clair et plus détaillé, bien que l'écoute de cette qualité supérieure nécessite plus de bande passante internet et de stockage sur l'appareil de l'utilisateur.

De son côté, Tidal propose un service HiFi qui offre aussi une qualité audio "lossless" en utilisant le format audio FLAC. Amazon Music HD est une autre plateforme qui offre du streaming en qualité CD et même en Ultra HD. Par ailleurs, Amazon Music et Apple Music, entre autres, ont franchi un pas supplémentaire vers l'amélioration de l'expérience auditive. En 2021, ces plateformes ont intégré la technologie Dolby Atmos Music à leurs services respectifs. Une technologie d'audio immersif qui place et déplace le son autour de l'auditeur dans un espace tridimensionnel.


Ces avancées ont le potentiel d'améliorer considérablement la qualité sonore dans l'ère du streaming, mais elles nécessitent à la fois des équipements audio compatibles et une connexion internet plus robuste.


Conclusion

Alors, comment pouvons-nous optimiser notre expérience d'écoute à l'ère du streaming ? Voici plusieurs conseils susceptibles de vous aider :

  1. Envisager de vous abonner aux plans hi-fi proposés par les plateformes de streaming. Ces services offrent une qualité audio supérieure, plus proche de l'expérience sonore originale. Toutefois, gardez à l'esprit que ces plans consomment plus de données et peuvent être plus coûteux;

  2. Éviter les services de streaming gratuits, notamment celui de YouTube. YouTube est réputé pour sa compression audio agressive. Cette réduction de dynamique sonore affecte la fidélité de l'œuvre et risque d'appauvrir votre expérience auditive;

  3. Investir dans un bon système de son. C'est peut-être l'aspect le plus important pour améliorer votre expérience d'écoute. Un bon casque ou des enceintes de qualité peuvent faire une énorme différence;

  4. N'hésiter pas à revenir aux enregistrements physiques. Le vinyle et les CD offrent une qualité sonore supérieure et peuvent vous faire redécouvrir le plaisir d'écouter de la musique;

  5. Vérifier les paramètres de votre application de streaming. Certains services vous permettent d'ajuster la qualité sonore en fonction de votre connexion internet.

Album "Se Pou M Beni" du groupe YES Yon Enstriman Sen sur Spotify

Pour une démonstration concrète de l'importance d'une bonne qualité sonore, je vous invite à célébrer la fête de la musique en découvrant le nouvel album du groupe Yon Enstriman Sen baptisé "Se Pou M Beni". Cet opus de 18 titres vous rappellera pourquoi une bonne qualité sonore est primordiale pour apprécier pleinement une œuvre musicale. Alors je vous mets au défi : ajustez vos écouteurs, réglez votre plateforme de streaming à la qualité la plus haute possible, et laissez-vous emporter par les sons de YES. Vous risquez d'être surpris par l'ampleur de ce que vous avez manqué jusqu'à présent.


Bonne découverte, et surtout, bonne fête de la musique !



 

Références bibliographiques pour approfondir votre lecture:

  • Brennan, Ian, Marilena Delli, and Corin Tucker. How Music Dies (or Lives).

  • Eriksson, Maria, Rasmus Fleischer, Anna Johansson, Pelle Snickars, and Patrick Vonderau. 2019. Spotify Teardown : Inside the Black Box of Streaming Music. Cambridge, Ma: Mit Press.

  • Gibson, David. 1997. Art of Mixing : A Visual Guide to Recording, Engineering, and Production. New York, Ny: Routledge.

  • Gordon, Steve. 2015. The Future of the Music Business : How to Succeed with the New Digital Technologies : A Guide for Artists and Entrepreneurs. Milwaukee, Wi: Hal Leonard Books.

  • Seabrook, John. 2015. The Song Machine: Inside the Hit Factory. W. W. Norton & Company.

  • Smith, Michael D, and Rahul Telang. 2017. Streaming, Sharing, Stealing : Big Data and the Future of Entertainment. Cambridge, Mass.: The Mit Press.

Quelle plateforme de streaming utilisez-vous ?

  • Apple Music

  • Spotify

  • Deezer

  • Youtube music


‌‌‌

123 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment

Rated 0 out of 5 stars.
No ratings yet

Add a rating
Guest
Jun 21, 2023
Rated 5 out of 5 stars.

😍

Like
bottom of page